29/08/2009

Photos balade Thommen-Braunlauf

Coucou,

Voici les photos-souvenirs de notre balade de juillet.

Braunlauf-01

 La région de Thommen est un des tous bons endroits pour observer le milan royal; savez-vous que le terme "royal" vient du fait qu'au Moyen-Age, le milan royal était utilisé dans des spectacles de fauconnerie pour le bon plaisir des seigneurs. Le "vol pour le sacre" consistait ainsi en une forme de chasse au vol qui se pratiquait avec les faucons sacres ou gerfauts lancés en équipe de 2 à 4 oiseaux à la poursuite du milan royal.

Braunlauf-02-

La pie-grièche écorcheur occupe les espaces mis en réserve naturelle par Natagora où elle chasse parmi les ombellifères.

Durant nos minutes d'observation, elle capturait systématiquement les belle-dames, dédaignant les piérides pourtant bien plus nombreuses et plus visibles. Il semblerait que les piérides stockent leurs excréments dans leurs ailes, ce qui les rendrait non comestibles.

Braunlauf-03-

Un des défis dans cette région comme dans d'autres du sud du pays consiste à ouvrir le paysage des fonds de vallées en éliminant les plantations d'épicéas.

Braunlauf-04-

Admirez ce tryptique de rapaces, et notamment cette photo très caractéristique de la bondrée apivore avec sa tête de pigeon se "décrochant" des épaules.

Braunlauf-05

Et oui, maintenant après les oiseaux, les fleurs, les papillons, les libellules, on commence à s'interroger aux mouches! (merci Erena).

Braunlauf-06

11:58 Écrit par Thierry et Corinne dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Super les explications scientifiques ainsi que les autres commentaires.

Jean-Pierre

Écrit par : Jean-Pierre | 29/08/2009

quel privilège de figurer sur la photo aux rapaces, merci JP !!! :D

ps: Thierry, le fait que les piérides stockent leurs excréments dans leur ailes est un mécanisme de défense contre les prédateurs alors?

Laurent

Écrit par : Laurent | 30/08/2009

salut Laurent; effectivement, ce doit être un "arme de dissuasion".

Thierry

Écrit par : Thierry & Corinne | 30/08/2009

Les commentaires sont fermés.